Skip to content

Presse . Press

Le Culturel 2.0

Entrevue avec Winston McQuade à son émission du vendredi 1 avril 2022.

Interview (in French) with Winston McQuade on his Friday 1 April 2022 show.


Opera Canada

Vol. LXIII, No. 1

Critique (en anglais) de John Gilks • Été 2022

Review by John Gilks • Summer 2022

The performances from soprano Jacqueline Woodley, mezzo-soprano Annina Haug and baritone Pierre Rancourt with pianist Marc Bourdeau and a cameo from flautist Michel Bellavance are excellent. The singing and playing is all idiomatic and appropriately adapted to the different styles of the material—French diction is top notch. The recording is excellent and there is extensive documentation with lots of useful material on Daunais’s career and his songs.


L’Opéra

Critique de Mireille Barrière • Nº 29, Été 2022

Review (in French) by Mireille Barrière • Nº 29, Summer 2022

(…) un compositeur exceptionnel, qui aborde tous les genres et maîtrise la langue dans tous ses registres (…).

On écoute sans se lasser Chanson des amours perdues par Jacqueline Woodley, Le Voyage de noces par Pierre Rancourt et l’emblématique Tourtière enlevée avec entrain par des chanteurs de la relève que n’aurait pas désavoué le Trio lyrique des années 1950.


MusicWeb-International.com

Critique (en anglais) de Rob Barnett • Jeudi 21 juillet 2022

Review by Rob Barnett • Thursday 21 July 2022

This disc, which reveals him [Daunais] as an inspired adept in the field of French language songs, marks the passing of forty years since his death and does so in a very agreeable way.

‘Simone ou les feuilles mortes’ draws on darker and more operatic hues from Annina Haug.

In ‘Doux Temps’ Jacqueline Woodley lets us into a most beautiful song with a gentle swing and finds time to place a single plangent note to end.

‘Le vent des forêts’ is a vehicle for Pierre Rancourt to touch in the dark hues of passion. ‘Le diable dans la nuit’ is an unusually short and fast song flighted with batwings – all leathery skin, fine bones and the devil’s cackle. ‘La dame à la poire’ casts a plangent spell and its subtle harmonies are strongly reminiscent of Poulenc. It’s a song that would also suit Laurent Naouri, as would ‘Les mots d’amour’ – the work of a master melodist.

All in all, this is a moving and entertaining sequence – the product of careful choice, sequencing and stylish singing.


Ludwig-Van.com

Entrevue de Caroline Rodgers • Lundi 25 juillet 2022

Interview (in French) by Caroline Rodgers • Monday 25 July 2022


PanM360.com

Critique d’Alain Brunet • Lundi 18 juillet 2022

Review (in French) by Alain Brunet • Monday 18 July 2022

Pour mener à bien ce projet d’envergure, c’est-à-dire l’arrangement,  l’exécution et l’enregistrement de 27 chansons originales signées Lionel Daunais, Marc Bourdeau a recruté trois interprètes : la soprano Jacqueline Woodley, la mezzo-soprano Annina Haug et le baryton Pierre Rancourt, auxquels peut se joindre le flûtiste Michel Bellavance. Avec un impeccable accompagnement pianistique, les œuvres sont chantées en solo, duo et trio et témoignent de la grande diversité des styles prisés par Lionel Daunais. Voilà un document essentiel pour les mélomanes férus de cette modernité de plus en plus… ancienne.


CourrierLaval.com

Entrevue de Benoit LeBlanc • Vendredi 3 juin 2022

Interview (in French) by Benoit LeBlanc • Friday 3 June 2022


LesArtsZe.com

Entrevue de Marc-Yvan Coulombe • Mardi 10 mai 2022

Interview (in French) by Marc-Yvan Coulombe • Tuesday 10 May 2022


MyScena.org

Critique de Justin Bernard • Lundi 11 avril 2022

Review (in French) by Justin Bernard • Monday 11 April 2022

Les 27 pièces proposées par Marc Bourdeau sont bien équilibrées. Elles donnent à chaque interprète l’occasion de s’illustrer à tour de rôle (…).

Dans leur registre respectif, Jacqueline Woodley et Annina Haug ont de très belles voix lyriques et elles font indéniablement preuve d’une solide technique vocale.

(…) il faut reconnaître le talent de mélodiste de Daunais. Ses chansons sont autant de vers d’oreille qui nous accompagnent assez longtemps après une seule écoute. Parmi nos préférées, “À ma cousine”, pour la diction impeccable de Pierre Rancourt, “À quoi bon rêver”, pour le lyrisme de Jacqueline Woodley et son duo avec le flûtiste Michel Bellavance, “Le cercle de couture” pour les dialogues désopilants à trois voix et “L’amour de moi” pour les harmonies impressionnistes.


Diffusion sur Radio-Canada / Broadcast on CBC

Marie-Christine Trottier, animatrice・émission du 10 mai 2022
Frédéricka Petit-Homme, host・29 May 2022 broadcast
Sylvia L’Écuyer, animatrice ∙ émission du 11 juin 2022
Marie-Christine Trottier, animatrice・émission du 11 juin 2022
Tom Allen, host・24 March 2022 broadcast
Maxime Coutié, animateur・émission du 18 juillet 2022
Isabelle Ménard, animatrice・émission du 21 avril 2022
Marc Hervieux, animateur・émission du 16 avril 2022